Une personne jouant de manière excessive est, tout d’abord, un être humain qui s’est laissé prendre par les passions qu’offrent le jeu, mais également par la malice et tentation secrète du jeu… Avant d’être perçu comme une personne atteinte d’une maladie ».

Comment savoir quand le cap de l’addiction est passé ? Voici les signaux qui vous permettront de prendre conscience de votre état.

Le mensonge

Le mensonge est un des signaux les plus évidents à reconnaître. Se servir du mensonge et cacher à ses proches la fréquence des parties ou encore, le montant des mises, est le synonyme évident d’un problème à soigner au plus vite.

Le prétexte de « se refaire »

Certains joueurs utilisent l’excuse de continuer à jouer, afin de regagner l’argent qu’ils ont perdu. Ils pensent alors qu’il suffit de rejouer « une dernière fois » pour gagner un gros montant ou pour récupérer l’argent misé auparavant. En changeant de stratégie, ils parviendront peut-être, enfin, à atteindre leur objectif. C’est justement pour « se refaire » qu’un joueur atteint de jeu excessif, finira par accumuler les pertes et perdre pied.

L’emprunt d’argent

Pour se sortir des problèmes financiers engendrés par le jeu, le joueur excessif décide, très souvent, d’emprunter de l’argent à sa famille, amis, collègues ou même étrangers. Sans évoquer la réelle raison de ce besoin d’emprunt.

L’augmentation des mises

Telle une personne ayant des problèmes d’addiction avec la drogue ou l’alcool, le joueur excessif doit augmenter sa « dose » de jeu pour accéder au plaisir. Ce qui se traduit par des mises de plus en plus importantes pour atteindre l’état recherché.

La perte de sérénité

Un joueur de jeux en ligne atteint d’addiction au jeu ne peut se sortir le jeu de la tête, il se sent préoccupé : dernières parties, prochaines tentatives, montant des mises… Il arrêtera d’y penser qu’au moment où il jouera.

Le sentiment de ne plus pouvoir s’arrêter

Conscient des conséquences négatives qu’apportent ses parties excessives, le joueur tente d’arrêter de jouer. Mais il lui sera difficile d’y parvenir sans aide. Malgré les tentatives, il ressent le sentiment de ne pas pouvoir résister à l’envie de jouer aux jeux d’argent et de hasard. C’est pourquoi une aide extérieure est nécessaire.

Le changement de comportement

Comme avec l’alcool ou la cigarette, lorsqu’un joueur excessif tente de réduire sa pratique, il présentera des « symptômes psychologiques de sevrage » tels que l’impatience, l’agressivité ou l’irritabilité, car il a besoin de jouer.

Les autres activités sont délaissées

C’est par le jeu, qu’un joueur excessif, cherche à oublier ses problèmes, se changer les idées. Il joue pour oublier. C’est alors que le jeu n’est plus seulement un divertissement, mais la principale activité pour qu’il se sente mieux.

Début de vol ou/et de fraude

Il peut arriver que l’emprunt d’argent ne suffise plus au joueur excessif qui, malgré ses pertes, persistera à jouer. Une des solutions peut être de commettre des actes illégaux tels que le vol ou la fraude pour tenter de régler ses problèmes.

Une seule priorité

Devenu dépendant au jeu et avec l’espoir de toucher le gros lot, le joueur excessif tombe petit à petit dans un cercle vicieux engendrant des problèmes financiers, mais également familiaux, sociaux et professionnels. Sa vie ne tourne dès lors, qu’autour du jeu, et cela pourra affecter ses rapports aux autres, sa carrière professionnelle, l’isolant de plus en plus.